comment-depasser-ses-limites

Comment dépasser ses limites ?

  • Aug 23, 2017
  • Actives Team
  • Progression Carrière

Les limites semblent être partout. Peu importe qu’elles soient fixées par la société, par la science, par notre anatomie ou encore par les grandes lois physiques qui régissent notre univers, tout est bon pour les rendre vraies et figées. Comment alors les dépasser ? Les modifier ? S’en servir de base pour aller plus loin ? Comment oser agir lorsque le sentiment d’impuissance nous assaille ? Comment briser ce plafond de verre qui vous limite dans votre vie ?

 

Les prisons les plus infranchissables sont celles que nous érigeons nous-mêmes autour de nous. Les limitations mentales sont les restrictions que l’on s‘impose de manière consciente ou, pire non consciente.

 

Comprendre vos limitations est le début du processus. Souvent, pour ne pas aborder les vrais problèmes, on se trouve tout un tas d’excuses pour ne pas avancer. Ces restrictions viennent pour la plupart d’interdits externes (famille, amis, etc.) qui finissent par définir des vérités chez nous. Quelqu’un pourrait dire ''je pense que je suis moche et que je n’aurais pas de succès auprès des filles, alors je me cache et me met en retrait et aucune ne s’intéresse à moi''.

 

Mais, c’est bien beau de connaître ses limites, … mais le vrai point c’est ''comment les dépasser ?''

 

Soyez différent, faites tout ce qui vous permettra d’affirmer votre personnalité, votre intention, votre vision et votre imagination, face à ceux qui tenteront de vous décourager.

 

Mais audace ou courage ?

 

Aristote disait que ''le courage est le juste milieu entre la lâcheté et la témérité''. Le courage est l’émanation de notre force morale. Avec l’audace, au contraire, il s’agit de dépasser la mesure, d’oser, de faire preuve de hardiesse, pour nous affirmer au-delà de ce dont nous nous pensions capables. Le courage est d’abord une réaction, une force de résistance : il s’exprime dans des situations que nous subissons. L’audace, elle, tient davantage de la provocation : elle est cette impulsion qui nous conduit à rompre les rangs pour faire un pas de côté, surprenant, innovant. Pour constituer une véritable force de changement, elle doit s’adosser à un engagement, à une recherche de progrès pour soi ou pour les autres. En effet, il y a plus à y gagner qu’à y perdre. En ce sens, l’audace n’est pas une inconscience. Elle requiert du courage. Le Courage suscite l’audace, on pourrait dire.

 

Ne soyez plus des prototypes que la société pousse à la conformité. L’audacieux est certes jugé marginal, original, inconscient, fou. Il est pointé du doigt parce qu’il sort du cadre, mais si la peur paralyse littéralement certains d’entre nous, ne perdez pas de vue le fait que d’autres au contraire sont motivés par les difficultés, les défis… l’aventure avec un grand « A ». Remettez en cause les conditionnements, soyez capables d’esprit critique, de libre arbitre, d’autonomie. C’est le moment de penser l’environnement et votre place dedans. Décidez de ne plus courber la tête. Eh oui ! L’audace, c’est aussi se donner des défis plutôt que de croire que tout est vain. Pourquoi ne pas mettre la barre très haut, assumer d’avoir de l’ambition ? L’audace est l’énergie de ceux qui sortent de leur condition.

Marie-Emile D'Avila Kablantchi

Commentaires